mort

La grandeur de sa puissance

Il l’a déployée [sa puissance] en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui peut être nommé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.  (Éphésiens 1, 20-21)

Livré sans cesse à la mort

Nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, pour que la vie de Jésus soit, elle aussi, manifestée dans notre corps. (2 Corinthiens 4, 11)
Notre vocation est de manifester tous les jours la vie de Jésus en montrant son amour sous toutes ses formes. Mais pour ce faire nous devons renoncer à tout et être prêt à toujours mourir à nous-mêmes, selon ces paroles de l’apôtre Paul. 

Au delà la vie

Aucun homme n’est maître du souffle pour retenir ce souffle ; personne n’est maître du jour de la mort. (Ecclésiaste 8, 8) 
Il n’est pas nécessaire que nous attendions le terme de la vie terrestre pour comprendre qu’elle ne nous appartient pas. Nos jours sont comptés, ils s’égrainent malgré nous et l’avenir échappe à notre volonté. La mort oeuvre continuellement en nous et nous oblige à faire le deuil sur ce qui s’use ou disparaît. Toutes nos pertes illustrent notre incapacité à maîtriser l’avenir.

Syndiquer le contenu