Dieu, qui connaît les cœurs

Et Dieu, qui connaît les cœurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l'Esprit Saint tout comme à nous. Et il n'a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu'il a purifié leur cœur par la foi. (Actes 15, 8-9)
Recevoir un cœur pur, être rempli du Saint-Esprit et être bienheureux est la promesse divine pour l'humanité : la bonne nouvelle - l'évangile de Jésus-Christ. Par la foi (parce que nous croyons), la repentance, la conversion et le baptême dans la mort du Christ, le corps du péché est détruit, la conscience purifiée et les œuvres de la chair crucifiées. Nous partageons l'amour de Dieu que le Saint-Esprit verse dans le cœur et nous marchons dans une nouvelle vie, sur les pas du Christ. Ainsi se réalise cette promesse de l'ancienne Alliance :
Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes. (Ézéchiel 36, 26-27)
Avec ce nouveau cœur de chair, nous sommes bienheureux, et voyons Dieu derrière toutes les situations de la vie. (Matthieu 5, 8) C'est-à-dire : nous ne cherchons plus ce qui est terrestre, recherchons la sagesse pure, pacifique, bienveillante qui vient d'en haut.
La sagesse d'en haut est tout d'abord pure, puis pacifique, bienveillante, indulgente, pleine de pitié et de bons fruits, sans partialité, sans hypocrisie. (Jacques 3, 17)
Jésus-Christ est la puissance et la sagesse de Dieu. (1 Corinthiens 1, 24) Sa vie est une lumière qui brille pour toute l’humanité. Sa lumière n'a aucune exigence, mais elle montre ce qui est le mieux pour nous. Si nous vivons selon la pensée de Christ, le coeur se remplis de paix et de joie, nous devenons épris de vérité et de justice.
Le royaume de Dieu est justice, paix joie. (Romains 14, 17) C'est pourquoi Jésus-Christ nous enseigne à prier : Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Au ciel, la volonté de Dieu est faite avec précision, rapidité et joie. Dans le même sens, nous apprenons aussi sur terre à faire la volonté de Dieu avec joie ; entre autres, payer les factures, les taxes et les impôts avec joie, pratiquer la justice et, si Dieu le veut, tenir ses promesses. Jésus-Christ est un enseignant de justice. Si nous apprenons de lui à pratiquer la justice et l’enseignons à d'autres, nous resplendirons comme des étoiles, pour toute éternité. (Daniel 12, 3)
Plus que sur toute chose, veille sur ton cœur, c'est de lui que jaillit la vie. (Proverbes 4, 23)
Celui qui a un cœur pur n'a pas d'autres ennemis à combattre, sauf :
Les désirs charnels, qui font la guerre à l'âme. (1 Pierre 2, 11)
Les Principautés, les Puissances, les Régisseurs du monde de ténèbres, les esprits du mal qui habitent les espaces célestes. (Éphésiens 6, 12)
Si nous combattons dans l'Esprit du Christ les désirs et convoitises non naturel, nous les surmontons. Si nous n'écoutons pas les Régisseurs du monde et les esprits des ténèbres, nous vaincrons aussi ces ennemis invisibles.
Etre tenté n'est pas un péché, mais céder à la tentation et laisser les convoitises, les pensées impures et égoïstes pénétrer le cœur est mauvais. On devient alors facilement intraitable, injuste, rebelles envers les préceptes et interdictions des autorités terrestres. Cela montre alors un manque d'humilité, mais surtout l'absence de l’obéissance de la foi à la Parole de Dieu. Se sentir faible et misérable n'est pas une raison pour douter des promesses de Dieu. La grâce de Dieu est plus grande que les puissances des ténèbres et du péché. La grâce de Dieu apporte de l’espoir à tous ceux qui ouvrent leur cœur à l'évangile.
Il n'y a pas beaucoup de sages selon la chair, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens bien nés. Mais ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort… afin qu'aucune chair n'aille se glorifier devant Dieu. (1 Corinthiens 1, 26-29)
Ni de beaux discours ni les prières rituelles formelles n'impressionnent Dieu. Il ne remplit que des cœurs purs (qui ont une bonne conscience) de la force qu’est : l'amour de Dieu. Ce n’est qu’ainsi équipés que les croyants peuvent produire les vertus du Christ, le fruit de l'Esprit, et croître pour l'œuvre du ministère.
Il a donné aux uns d'être apôtres, à d'autres d'être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère. (Ephésiens 4, 11-12)
Seulement comme modèles d'amour, de sagesse et de fidélité que les pasteurs et docteurs peuvent perfectionner les jeunes en vue de l'œuvre du ministère, ils pourront aussi devenir les des pasteurs et docteurs. Être fermement établi dans la justice, la vérité et la foi, et grandir jusqu'à la pleine mesure de la plénitude de Christ, prend du temps et de la fidélité.
Ne faire plus qu'un dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, et constituer cet Homme parfait, dans la force de l'âge, qui réalise la plénitude du Christ. Ainsi nous ne serons plus des enfants, nous ne nous laisserons plus ballotter et emporter à tout vent de la doctrine, au gré de l'imposture des hommes et de leur astuce à fourvoyer dans l'erreur. (Éphésiens 4:13-14)
Aujourd'hui, de nombreuses églises, assemblées et congrégations ne sont desservies que par des ministres et employés rémunérés. Les prédicateurs s’efforcent de faire de beaux sermons, de parler de miracles et de promettre guérison et prospérité. Ils n’annoncent plus l'Évangile de Christ, mais des œuvres sociales que les auditeurs crédules sont prêts à soutenir. La générosité et la crédibilité des croyants, notamment des plus âgés, permet aux ministres d’amasser des fonds avec lesquels ils couvrent leurs besoins terrestres tels que: voiture, maison, vacances. Ces serviteurs vivent comme sous l'ancienne alliance : ils achètent ce qu'ils convoitent... Cela produit généralement des méfiances et des querelles qui ne disparaissent que lorsqu'ils quittent la communauté.
Les personnes spirituelles reconnaissent rapidement cette rentable piété. Mais qui les écoute encore? Les commandements de Dieu éclairent les cœurs et montrent ce qu'est hypocrisie et spectacle. Il n'y a rien de mieux dans ce monde que d'être transformé en l'image de Jésus et lui ressembler plus en plus dans la vie quotidienne.
Les vrais disciples de Christ aiment leurs semblables, même s'ils ne sont pas en communion avec tous. Christ ne le pouvait pas non plus. Il a aimé tous ses disciples, y compris les 70 qui l'ont quitté à cause de son « dur discours ». Bien qu'ils aient fait de grands miracles et prodiges en son nom, Jésus ne pouvait rien faire d'autre avec eux que ce que son Père céleste fait:
Laisser briller son soleil sur les méchants et sur les bons, sur les justes et sur les injustes. (Matthieu 5, 45)