Dieu prépare des projets d'amour

A travers toute l'histoire de la nation d'Israël, Dieu a cherché à leur faire comprendre la nature immuable de son amour. Il les aimait d'un amour éternel. (Jérémie 31, 3) Il leur a dit que la réponse qu'il en attendait en retour était leur amour. (Deutéronome 6, 5) Mais ils étaient tous comme nous. Ils mettaient constamment l'amour de Dieu en doute. Et pourtant Dieu continuait à les aimer. Quand ils se sont plaint qu'il les avait abandonnés, il a répondu avec les paroles de tendresse en Ésaïe 49, 15 : La femme oublie-t-elle son nourrisson, oublie-t-elle de montrer sa tendresse à l'enfant de sa chair? Même si elles oubliaient, moi je ne t'oublierai pas.
Une mère peut ne pas penser à ses enfants adultes en tout temps ; mais si elle allaite un nourrisson, il n'y a guère de moments ou elle n'y pense pas. Quand elle s'endort le soir sa dernière pensée est pour l'enfant couché près d'elle. Si elle se réveille la nuit, elle regarde encore son enfant, pour voir si tout va bien. Quand elle se réveille le matin, sa première pensée est pour son nourrisson. Voilà l'amour d'une mère pour son petit. Dieu dit que c'est ainsi qu'il veille sur les siens.
Le livre d'Osée insiste aussi. L'expérience pénible qu'a traversée Osée dans sa vie personnelle est une parabole de l'attitude de Dieu vis à vis d'Israël. Son amour, nous enseigne-t-elle, dure toujours, comme celui d'un époux fidèle pour sa femme infidèle. Le Seigneur a aussi mis le Cantique des Cantiques dans la Bible pour illustrer cette grande vérité de la fidélité du Dieu d'amour pour son épouse frivole.
Notre foi a besoin d'être fondée fermement sur cette réalité : tous les agissements de Dieu envers nous sont basés sur son amour. Les paroles : Dans son amour il te renouvelle  (Sophonie 3, 17), ont été traduites par : Dieu prépare en silence des projets d'amour. Réalisons-nous qu'absolument tout ce que Dieu permet d'entrer dans nos vies vient d'un cœur qui fait des projets d'amour pour nous ? Chaque épreuve, chaque problème qui est entré dans votre vie et la mienne, a été préparé pour notre bien. Quand il détruit nos plans, c'est pour nous éviter de manquer ce qu'il a de meilleur pour nous. Nous ne le comprendrons peut-être pas complétement sur terre. Mais si nous reconnaissons qu'il n'y a aucune autre cause secondaire, et que tout vient de la main d'un Dieu d'amour, cela éliminerait tous les soucis, toutes les peurs et les dures pensées qui nous assaillent naturellement. C'est parce que les croyants ne sont pas fermement établis dans cette vérité que ces angoisses et ces soucis envahissent leur pensée et qu'ils restent étrangers à la paix qui surpasse toute intelligence  ainsi qu'à la  joie indicible et pleine de gloire dont parle la Bible.
Le ministère du Seigneur Jésus Christ était très souvent une correction des conceptions erronées que même les religieux de son temps, versés pourtant dans les Écritures de l'Ancien Testament, avaient de leur Dieu. Tout ce qui concernait Jésus, Sa guérison des malades, Ses paroles de réconfort pour les souffrants, Son invitation pleine d'amour pour ceux qui étaient chargés de péchés, Sa patience avec ses disciples, et finalement sa mort sur la croix, tout montrait la nature aimante du cœur de Dieu. Que de fois il a insisté auprès de ses disciples que Son père céleste les aimait et prenait soin de tous leurs besoins. Combien de fois Jésus leur a reproché de douter de leur Père. Si les pères terrestres savaient s'occuper de leurs enfants, combien plus leur Père céleste plein d'amour pouvait s'occuper de ses enfants. (Matthieu 7, 9-11)
La parabole du fils prodigue avait aussi pour but de démontrer Son grand amour et Son pardon pour ses enfants dévoyés et rebelles. Par une logique irrésistible, par des paraboles et par son exemple personnel, Jésus cherchait à corriger les conceptions erronées que sa génération avait de Dieu. Dans sa dernière prière avant d'aller à la croix, Il a prié que le monde connaisse l'amour de Dieu. (Jean 17, 23)
Que Dieu imprime profondément et pour l'éternité sur nos cœurs, ces certitudes de sa Parole sur la vérité de son amour infini et immuable pour nous, car la foi en Dieu ne peut croitre sur un autre terrain que celui-là.