Grandeur et souffrance

L’Éternel Dieu forma l’homme avec la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante. (Genèse 2, 7)

Christ, chef suprême

Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné [Christ] pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. (Éphésiens 1, 22-23)

La grandeur de sa puissance

Il l’a déployée [sa puissance] en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui peut être nommé, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.  (Éphésiens 1, 20-21)

Syndiquer le contenu